louis ii le bègue

À la mort de son père, il est sacré en hâte à Orléans, en août 1108, tant reste fragile l'hérédité dynastique, que le sacre ne fait qu'affirmer, mais ne légitime pas. Constituante ou Assemblée nationale constituante, Légion des volontaires français contre le bolchevisme. À la mort de son père, Louis II le Bègue, Louis hérite de la Neustrie et de la Francie, tandis que son frère puîné, Carloman, reçoit la Bourgogne et l'Aquitaine. Le 10 février 856 à Louviers[2], son père négocie ses fiançailles avec une fille d'Erispoë, roi de Bretagne, et lui concède alors le duché du Mans[3]. Lorsque Louis le Bègue, très malade, meurt au cours d'une expédition en Aquitaine, son fils Louis III, à qui est bientôt adjoint le jeune Carloman, hérite d'un pouvoir royal affaibli par le doute qui pèse sur la légitimité de l'union de ses parents. Hugues l'Abbé assure la tutelle du royaume, Louis … En 878, Louis II conclut avec son cousin Louis le Jeune un accord qui confirme le partage de la Lotharingie qui avait été décidé en 870 par leurs pères respectifs. roi des Francs de 1108 à 1137 (Paris, vers 1081 - id. Son père l'oblige à répudier (renvoyer) sa femme, Louis épouse alors Adélaïde de Paris. Avec l’avènement de Louis II le Bègue, qui succède à son père Charles II le Chauve en octobre 877, une période confuse commence : la dynastie carolingienne ne règne pratiquement plus, face aux menées des descendants de Robert le Fort, qui finiront par prendre le pouvoir avec Hugues Capet, et face au développement du régime féodal, qui laisse la monarchie de plus en plus impuissante. Son règne n'a pu faire écran à l'exercice princier des pouvoirs régaliens, ni empêcher la répartition du pouvoir entre les grands féodaux. Louis II le Bègue, roi des Francs de 877 à 879 (846 - Compiègne 879). Comme l'indique son surnom, Louis II bégaie, ce qui l'empêche de s'exprimer en public et nuit à son autorité. Il se marie en premières noces en 862 à Ansgarde de Bourgogne (qu'il aurait enlevée à l'abbaye de Chelles[4]), qui lui donne deux fils, Louis III et Carloman II, et trois filles, Gisèle, Hildegarde et Ermentrude. Il régna de 877 à 879. Il est le fils de Charles II dit le Chauve et d' Ermentrude. Surnommé le Bègue ou le Fainéant, fils de Charles le Chauve et dErmentrude, il naquit le 1er novembre 846, fut fait roi dAquitaine par son père, en 867, et lui succéda dans le royaume de France en 877 ; mais ce ne fut pas sans éprouver beaucoup de difficultés. Dans le contexte du démembrement territorial de l'ancien Empire carolingien, l'élection de Louis IV est liée à l'autorité d'Hugues le Grand, fils de Robert Ier, et véritable maître du royaume. Après avoir été investi roi d'Aquitaine en 867 par son père, il devient roi des Francs après la mort de ce dernier survenue le 6 octobre 877. p. 202, lors de ce sacre, le pape refusa de couronner la reine Adélaïde, L'héritage des Charles : de la mort de Charlemagne aux environs de l'an mil, Les Carolingiens, une famille qui fit l'Europe, Rois des Francs, rois de France, rois des Français et empereurs des Français, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Louis_II_le_Bègue&oldid=174157609, Article de Wikipédia avec notice d'autorité, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Portail:Biographie/Articles liés/Politique, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. Le règne de Louis VI le Gros marque une étape décisive dans l'affermissement de la monarchie capétienne. Roi des Francs (877-879), fils de Charles II dit le Chauve et Ermentrude d'Orléans. Dès 979, Louis V est couronné et associé au gouvernement mais n'hérite du royaume qu'en 986. Louis II le Bègue, ou le Fainéant, est le fils de Charles le Chauve. Il épouse en secondes noces  contre l'avis des autorités ecclésiastiques  Adélaïde de Paris dont il a un fils, Charles, qui naît après sa mort. Malgré cela, Louis le Bègue, sitôt qu'il apprend la mort de son père le 10 octobre 877, redistribue les « honneurs » - comtés, abbayes et autres biens -, enfreignant ainsi le capitulaire de Quierzy de Charles le Chauve, qui préserve les droits de ceux qui l'ont accompagné en Italie et de leurs descendants. Sa légitimité n'est plus contestée. « Louis II le Bègue » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior, https://fr.vikidia.org/w/index.php?title=Louis_II_le_Bègue&oldid=1461008, Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0. Il est d'abord couronné roi d'Aquitaine en 867, puis roi des Francs en 877, mais sans la Provence, cédée par son père à Boson de Provence. Les fondements de la puissance royale reposent alors sur la monarchie sacrée mais aussi sur la monarchie administrative et sur la consolidation du domaine royal. Sacré une deuxième fois par le pape Jean VIII, lors du concile de Troyes le 7 septembre 878[Mermet 2], il demeure un roi sans pouvoir, dominé par la puissance de l'aristocratie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cependant, l'arbitrage politique d'Otton Ier, roi de Germanie, auquel les succès remportés sur les Saxons assurent une suprématie incontestable, a tôt fait de contrecarrer les prétentions royales sur l'héritage territorial de Charlemagne. Le 8 décembre 877[Mermet 1], il est couronné et sacré par l'archevêque Hincmar de Reims dans la chapelle palatine de l'abbaye Saint-Corneille de Compiègne. Il est le fils de Charles II et d'Ermentrude. Cependant, Louis IV s'efforce de constituer, à l'instar des princes, son propre réseau de fidélités et sa propre assise territoriale. Il régna de 877 à 879. De santé fragile, Louis meurt le 11 avril 879, alors qu'il s'apprêtait à lancer une expédition pour soumettre Bernard de Gothie, comte d'Autun et de Mâcon, qui s'était déclaré rebelle[6]. Mais son installation sur le trône n'est pas automatique, elle a été le résultat de la volonté des Grands du pays qui dirigent le royaume. Louis II[1] dit « le Bègue » (né le 1er novembre 846, mort le 11 avril 879 à Compiègne) est roi des Francs de 877 à 879. En 946, quand il recouvre la liberté, le roi ne possède presque plus rien. roi des Francs de 877 à 879 (846 - Compiègne 879). Ils auront un fils Charles, qui naît après la mort de son père. En effet, la faiblesse de la dynastie capétienne au XIIe siècle rend celle-ci étroitement dépendante de l'élaboration de l'idée monarchique. Il meurt accidentellement en septembre 954, laissant un fils aîné qui lui succède. Unique fils survivant de Charles le Chauve et d'Ermentrude, Louis est en mauvais termes avec son père depuis qu'il a épousé, malgré celui-ci, Ansegarde, qui lui a donné les futurs Louis III et Carloman. L'autorité royale continue ainsi à être disputée entre Robertiens et descendants de Charlemagne, au détriment de l'unité du royaume. Louis II meurt au moment où il entreprend une expédition militaire pour faire obéir le comte d'Autun et de Macon. Bernard de Gothie (en Septimanie ou Languedoc), les comtes de Poitiers et du Mans refusent de le reconnaître comme roi. Académie des inscriptions et belles-lettres. Un premier pas vers le retour à l'exercice du pouvoir par le roi. C'est à Monsieur R.-H. Bautier que l'on doit la mise au point définitive du recueil des actes de Louis II le Bègue, Louis III et Carloman II (877-884), qui s'insère entre l'édition des actes de Charles le Chauve, d'une part (G. Tessier, 1943-1955) et celle des actes d'Eudes (G. Tessier et R.-H. Bautier, 1967), Charles III (Ph. LOUIS II LE BÈGUE - Tombes Sépultures dans les cimetières et autres lieux Il était le seul survivant des enfants de Charles le Chauve, contre lequel, dans sa jeunesse, il se révolta pour arracher la couronne d’Aquitaine qu’il obtint d’ailleurs en 867. Il est roi d'Aquitaine en 867, puis roi de France en 877. Comme ce mariage avait été contracté sans la volonté de son père, ce dernier oblige Louis à répudier Ansgarde. Captif d'Hugues le Grand qui le fait tomber aux mains des Normands en 945, Louis IV n'est délivré qu'après avoir remis la ville de Laon, la dernière possession des Carolingiens. Ils ont deux fils, Louis III et Carloman II et trois filles, Gisèle, Hildegarde et Ermentrude. Son autorité va cependant rester très faible. C'est conjointement qu'ils dirigent le royaume carolingien émietté : Boson, beau-frère de l'empereur Charles le Chauve, se fait élire roi de Bourgogne et de Provence, tandis que la Lotharingie occidentale doit être cédée au roi de Germanie, Louis le Jeune. Louis II dit « le Bègue » (né le 1 er novembre 846, mort le 11 avril 879 à Compiègne) est roi des Francs de 877 à 879. La dernière modification de cette page a été faite le 26 août 2020 à 18:52. Législative (la) ou Assemblée législative. Unique fils survivant de Charles le Chauve et d'Ermentrude, Louis est en mauvais termes avec son père depuis qu'il a épousé, malgré celui-ci, Ansegarde, qui lui a donné les futurs Louis III et Carloman. Il cède immédiatement en promettant de respecter les droits et privilèges de chacun. Dernière modification de cette page le 26 juillet 2020 à 20:26. Déplaisant énormément aux vassaux bretons, cet arrangement est peut-être une des raisons du mécontentement et du complot qui entraînent l'assassinat du roi breton l'année suivante. De santé fragile et handicapé par son bégaiement, il ne peut s'imposer comme roi qu'en accordant des cadeaux à ses grands vassaux. Louis II le Bègue ou le Fainéant (né vers 846 et mort en 879) est un roi de France de la dynastie des Carolingiens. Par Vikidia, l’encyclopédie pour les jeunes, qui explique aux enfants et à ceux qui veulent une présentation simple d'un sujet. Le second est l'entrevue de Fouron, entre Louis le Bègue et Louis le Jeune, roi de Germanie, à l'occasion de laquelle est renouvelé le traité de Meerssen (870), qui partage la Lotharingie. Le règne de Louis IV d'Outremer, fils de Charles III le Simple et d'Ogive d'Angleterre, est emblématique de la mainmise des princes sur le pouvoir du roi, à l'approche de l'an mil. Son accession au trône est contestée par plusieurs seigneurs et même par l'impératrice Richilde, seconde épouse de son père. Il épouse en secondes noces — contre l'avis des autorités ecclésiastiques — Adélaïde de Paris dont il a un fils, Charles, qui naît après sa mort. roi des Francs de 936 à 954 (vers 921 - Reims 954). Avant de partir pour l'Italie à la demande du pape Jean VIII en 877, l'empereur Charles le Chauve prend soin d'entourer son fils d'un Conseil. À la mort de Louis III, Carloman reste l'unique souverain du royaume des Francs occidentaux. roi des Francs de 879 à 882 (vers 863 - Saint-Denis 882). Sacré à Laon le 19 juin 936, Louis IV possède, en effet, plus un titre qu'un territoire : son royaume s'étend seulement sur une demi-douzaine de domaines. Contraint de s'en séparer, il se marie avec Adélaïde, qui sera la mère du futur Charles III le Simple. Dès son avènement, il doit également reconnaître à Hugues le titre de duc des Francs. Dernier souverain de la dynastie carolingienne, il meurt le 21 mai 987 des suites d'une chute de cheval, laissant le royaume aux mains d'Hugues Capet, proclamé roi le 1er juin 987 et sacré par Adalbéron un mois plus tard. Louis II 1 dit le Bègue, né le 1er novembre 846, mort le 11 avril 879 àCompiègne.

6-inch Flush Mount Led Light Bar, Jumpstart 3rd Grade Speedrun, Califia Farms Better Half Ingredients, 2 Scoops Of Ice Cream Carbs, Industrial Applications Of Microwaves Ppt, French Comedy Movies, Flama Font Typekit, Chuck Wepner First Wife, Capital Fm Presenters Photos, Asus Zenfone Max Pro M3,

About

No Comments

Be the first to start a conversation

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *